Vous êtes ici :  Accueil  >  Conseils de sécurité  >  Aînés  >  La Sûreté vous conseille  >  Vol et fraude  >

Les fraudes par Internet, par la poste ou au téléphone

Dans tous les cas, il reste primordial d’informer les autorités compétentes lorsqu’on a été victime de fraude. Cette démarche peut permettre de réduire au minimum les conséquences pour la victime et aussi d’éviter que d’autres personnes ne se trouvent dans la même situation.

Les arnaqueurs et les fraudeurs savent comment amadouer leurs victimes : ils sont charmants, font de beaux compliments et sont persuasifs. Même s’ils ont l’air d’être honnêtes, tout ce qu’ils veulent, c’est votre argent!

Quelques méthodes utilisées par les fraudeurs :


Par téléphone, par la poste, à la porte

Scénario 1

Vous allez au dépanneur et vous rencontrez Mme Lacasse, votre voisine. Elle est débordante de joie lorsqu’elle vous annonce qu’elle a gagné le gros lot. Après lui avoir posé quelques questions, vous réalisez qu’en fait, quelqu’un l’a appelée pour lui dire qu’elle avait remporté la somme de 10 000 $ à un concours. L’individu qui l’a contactée lui a expliqué que pour obtenir son prix, elle devait payer la taxe sur ce gain. Il lui a dit de faire parvenir un montant d’argent en utilisant un service de transfert de fonds, tel que Western Union ou Moneygram.

Ce que vous devez faire

Dites à Mme Lacasse de ne surtout pas envoyer d’argent et d’appeler sans tarder le centre d'appel antifraude du Canada au 1 888 495-8501. Dites-lui que si elle envoie de l’argent, elle le perdra et qu’elle ne recevra jamais son « prix » .

Quand quelqu’un vous dit que vous avez gagné un prix, posez-vous d’abord la question à savoir si vous avez participé à un concours.

Ce que vous devez savoir

  • Les organisateurs de concours n’exigent jamais d’argent avant de remettre leurs prix aux gagnants
  • Au Canada, aucune taxe ne s’applique sur un lot
  • Il se peut que le fraudeur rappelle Mme Lacasse, en se faisant passer pour un policier, pour lui dire qu’elle est obligée de payer la taxe parce que le concours était américain ou australien : ce n’est pas vrai et aucun policier étranger ne peut l’arrêter au Canada

Scénario 2

Il est 9 h 30, un lundi matin du mois de septembre et un individu vêtu en tenue d’ouvrier se présente à votre porte. Avant d’ouvrir, vous lui demandez ce qu’il veut et il vous explique qu’il est ramoneur et que le Service des incendies de votre ville l’a mandaté pour ramoner toutes les cheminées du quartier. Il vous demande de le laisser entrer car il veut faire une estimation. Puisque vous voulez y réfléchir, vous lui demandez de repasser plus tard dans la journée. Il insiste en disant qu’il est pressé et qu’il est prêt à vous faire un rabais si vous le recevez maintenant.

Ce que vous devez faire

Demandez à l’individu qu’il vous laisse sa carte professionnelle et dites-lui de revenir à un autre moment : c’est à vous de choisir, pas à lui. Appelez ensuite le Service des incendies de votre ville pour vérifier les dires de l’individu : il arrive rarement que quelqu’un soit mandaté par un organisme public pour effectuer des travaux chez des particuliers.

Ce que vous devez savoir

  • Si vous laissez entrer l’ouvrier, il vous demandera sûrement de le payer comptant, ce que vous devez refuser
  • Vous ne devriez jamais payer un service à l’avance
  • Ne payez qu'une fois que l’ouvrier a terminé son travail et exigez un reçu (éventuellement, s’il arrive quelque chose, votre assureur demandera ce reçu)
  • Vous feriez mieux de traiter avec une entreprise reconnue : demandez des papiers d’identification et vérifiez les coordonnées

Les fraudes par Internet

Quel plaisir que de pouvoir accéder à autant d’informations aussi rapidement. Il est vrai que sur Internet, tout est facilement accessible… Même vos renseignements personnels!

Lorsque vous naviguez sur Internet, vous avez l’impression d’être seul devant votre ordinateur à lire, à découvrir de nouvelles choses, à chercher de l’information, mais dites-vous que des milliers de personnes font la même chose que vous, au même moment. Cette nouvelle technologie révolutionne tout, même le monde de la fraude. Une personne qui habite en Chine, en Afrique du Sud ou en France peut tenter de vous arnaquer.

Chaque année, la Sûreté du Québec enquête sur de nombreux cybercrimes (crimes commis par l’entremise d’Internet). Vous devez être vigilant et surtout, ne jamais répondre à des courriels qui vous ont été envoyés par des gens que vous ne connaissez pas.

Voici les principaux crimes dont vous pourriez être victime :

  • Hameçonnage
  • Fraude nigériane
  • Piratage informatique
  • Extorsion

Pour obtenir des informations détaillées sur ces cybercrimes et pour savoir ce que vous devez faire en fonction des diverses situations qui peuvent se présenter à vous, consultez notre section sur la Cybercriminalité.

Si vous décidez de vendre quelque chose et de l’annoncer sur Internet

Faites attention : Une fraude fréquente sur Internet consiste à acheter un bien et à le payer avec de faux mandats-poste.

Voici un exemple

Vous vendez votre voiture et vous l’annoncez sur un site Web. Un acheteur potentiel (qui est en fait un fraudeur) vous envoie un courriel pour vous dire qu’il veut acheter votre automobile. Vous acceptez et le fraudeur vous envoie des mandats-poste. Lorsque vous les recevez, vous constatez que le montant excède celui que vous aviez demandé. Le fraudeur communique avec vous pour vous dire qu’il a fait une erreur. Il vous demande d’encaisser les mandats-poste et de lui retourner la différence en utilisant un service de transfert de fonds, tel que Western Union ou Moneygram.

Voici les indices qui vous permettent de croire que c’est une fraude

  • Les courriels que vous avez reçus sont remplis de fautes et l’adresse du destinataire est courante
  • L’acheteur vous offre de garder une partie de l’argent excédentaire pour le mal occasionné
  • Sur les mandats-poste falsifiés, les filigranes sont différents : comparez-les avec de vrais mandats-poste

Ce que vous devez faire

  • N’encaissez pas les mandats-poste : vous pourriez alors être considéré comme complice de fraude

Communiquez avec la Sûreté du Québec ou votre service de police municipal.


Quelques conseils en vrac

  • Ne vous sentez pas coupable de poser des questions ou de dire « non ».
  • Lorsque vous vendez quelque chose, demandez toujours à l’acheteur de venir vous rencontrer et de vous payer en argent comptant
  • Ne divulguez jamais de renseignements personnels à une entreprise que vous ne connaissez pas ou qui ne peut prouver sa légitimité
  • Ne confiez à personne votre numéro d’identification personnel (NIP), votre numéro d’assurance sociale (NAS) ou vos numéros de cartes de crédit
  • Ne jetez aucun document contenant des renseignements personnels à la poubelle : déchiquetez-les
  • Lorsque quelqu’un se montre trop insistant ou même insolent (par exemple : il exige votre réponse sur le champ), posez-vous des questions, ne lui faites pas confiance
La seule façon vraiment efficace de se protéger contre la fraude :
LA PRUDENCE

Pour avoir de plus amples renseignements, consultez notre section Prévenir la criminalité.

Image pour section pornographie juvénile
Orientez votre excursion
Dernière modification : 2008-10-22

Logo du gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2016

La Sûreté du Québec, corps de police national, agit sous l'autorité du ministre de la Sécurité publique et a compétence pour prévenir et réprimer les infractions aux lois sur l'ensemble du territoire du Québec.

Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Envoyer ce lien à un ami Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Accueil national Accueil national Vidéos Vidéos Album photos Album photos Toute la galerie multimédia Visitez notre galerie multimédia Toute la galerie multimédia