Vous êtes ici :  Accueil  >  Conseils de sécurité  >  Aînés  >  La Sûreté vous conseille  >

Les situations d’abus

Plusieurs personnes vivent des situations d’abus et de négligence. Cela peut arriver à n’importe quel âge, quel que soit l’état civil (marié, veuf, etc.), les revenus ou le sexe.

« Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d'action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée. » (MFA (2010). Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015)

Un abus est défini comme un comportement susceptible de porter atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’une personne, ou à ses biens.

Les différentes sortes d’abus

  • L’abus physique : quelqu’un vous blesse, vous pousse, vous pince, vous brûle
  • L’abus sexuel : quelqu’un emploie la force ou les menaces pour vous contraindre à avoir une activité sexuelle
  • L’abus psychologique : quelqu’un cherche à vous humilier, vous agresse verbalement, se moque de vous, vous dit des paroles blessantes, essaie de vous isoler
  • La violation des droits : quelqu’un retient de l’information que vous êtes en droit d’avoir, filtre vos appels, cache votre courrier
  • L’exploitation financière : quelqu’un vend vos biens ou gère vos avoirs sans votre consentement, détourne des fonds, vole votre argent
  • La négligence : quelqu’un vous prive de nourriture, de soins d’hygiène ou de soins médicaux
Quel que soit le type d’abus que vous subissez ou le lien que vous avez avec la personne qui a des comportements inadéquats avec vous, il est important que vous ne vous laissiez pas faire. Vous pouvez parler de ce que vous vivez avec un policier ou toute autre personne de confiance.

L’exploitation financière

Malheureusement, certaines personnes croient que les aînés sont vulnérables et essaient d’en profiter en abusant de leur générosité et de leur gentillesse.

Vous devez savoir que souvent, ce sont des gens proches de vous qui essaieront d’abuser financièrement de vous.

Voici donc quelques conseils qui pourraient vous éviter d’avoir des problèmes avec des gens malhonnêtes.

Par rapport à votre domicile et aux services que vous achetez

  • Ne gardez jamais d’importantes sommes d’argent chez vous : confiez vos avoirs à votre institution financière
  • Si vous habitez un appartement, demandez à votre propriétaire d’inscrire les coûts et les services offerts pour votre logement dans votre bail
  • Vous pouvez aussi faire préciser dans votre bail les coûts rattachés à une éventuelle perte d’autonomie
  • Un propriétaire n’a pas le droit de vous obliger à lui remettre des chèques postdatés
  • Soyez vigilant lorsque vous payez pour des services (par ex : infirmière à domicile, livraison de votre épicerie, entretien de votre terrain, réparations sur la maison, etc.) : certaines personnes exigent des sommes abusives, comparez les prix avant d’acheter

Par rapport à vos enfants, à vos proches

  • Si quelqu’un se montre trop insistant pour connaître les détails de votre testament, méfiez-vous : vous pouvez léguer vos biens à qui vous le voulez et personne n’a le droit de vous faire du chantage
  • Un membre de votre famille n’a pas le droit de s’approprier un bien qui vous appartient sans votre consentement
  • Ne mandatez pas quelqu’un pour encaisser vos chèques : il est plus prudent d’avoir recours au mode de dépôt direct

Par rapport aux paiements et à la signature de documents importants

  • Ne donnez jamais de chèque en blanc à personne : inscrivez toujours le montant, même lorsqu’il s'agit d’un chèque pour quelqu’un en qui vous avez confiance
  • Prenez toujours le temps de réfléchir avant de signer un document important, surtout si quelqu’un se montre insistant à votre égard
  • Pour vos assurances, désignez un mandataire révocable pour avoir la possibilité de changer de personne si vous le souhaitez
  • Même si vous êtes en parfaite santé, il est prudent de rédiger un mandat en cas d’inaptitude et de désigner deux personnes : on ne sait jamais ce qui peut arriver
  • Vous ne devriez pas avoir un seul compte bancaire : ainsi, lorsque vous avez à signer une procuration bancaire, vous ne donnez pas accès à toutes vos économies

Les effets chez la victime

Évidemment, les effets ne sont pas les mêmes pour toutes les victimes. En général, on note des conséquences sur la santé, le sentiment de sécurité et le bonheur de la personne. Voici quelques-uns des effets répertoriés chez les victimes d’abus :

  • Augmentation des risques de maladie ou de mort précoce
  • Stress, inquiétude, anxiété, dépression
  • Sentiment de détresse qui engendre la négligence de soi
  • Consommation d’alcool ou de médicaments pour dormir
  • Méfiance à l’égard de tout le monde
  • Blessures graves (les os sont plus fragiles et se fracturent plus facilement)

Savoir reconnaître les signes

Lorsque certaines personnes sont maltraitées ou négligées par un ou des membres de leur famille, elles ont tendance à vouloir dissimuler la situation dans laquelle elles se trouvent, pour protéger les leurs. Voici donc quelques signes qui vous permettront de reconnaître une situation de négligence ou de maltraitance ou d’avoir des doutes raisonnables de croire qu’une personne proche de vous vit une situation problématique.

Un aîné que vous connaissez :

  • A changé ses habitudes (par ex : pour ce qui est des repas, de ses médicaments)
  • A de la difficulté à dormir
  • Présente des hématomes (ecchymoses, tumeurs, bleus) qu’il ne peut expliquer
  • Est déshydraté ou semble souffrir de malnutrition
  • Fait fréquemment des chutes et semble un peu confus mentalement
Il est important de savoir que certains signes sont plus difficiles à percevoir car ils peuvent facilement être confondus avec des problèmes associés au vieillissement.

Pour aider quelqu’un qui est victime

Vous connaissez une personne qui est victime de mauvais traitements ou de négligence et vous voulez l’aider? Voici ce que vous pouvez faire :

  • Prenez le temps de l’écouter et ne la jugez pas
  • Dites-lui qu’elle ne mérite pas d’être traitée ainsi et qu’elle n’est pas responsable de ce qui lui arrive
  • Proposez-lui d’appeler la ligne téléphonique Aide Abus Aînés au 1-888-489-2287. Il s’agit d’une ligne confidentielle et sans frais, disponible de 8 à 20 heures 7 jours par semaine, où des professionnels spécialisés peuvent leur offrir de l’écoute, du soutien, de l’information, une évaluation téléphonique de la situation, une intervention ponctuelle et de crise au besoin, un suivi téléphonique, une orientation ou une référence vers l’organisation la plus appropriée.
  • Proposez-lui de solliciter l’aide d’un professionnel (un psychologue, un intervenant du CLSC), etc.
  • Encouragez-la à dénoncer, à porter plainte en contactant la Sûreté du Québec ou son service de police municipal

N’oubliez jamais

  • Les policiers peuvent vous informer de vos droits, que vous désiriez porter plainte ou non
  • Il n’y a pas d’âge pour se faire respecter et pour se respecter soi-même
  • Lorsque vous vivez une situation d’abus, vous pouvez demander l’aide d’un intervenant social de votre CLSC
  • Il est important d’avoir des activités sociales régulières, de rester informé et de faire ses propres choix
  • Même si ce que vous vivez est difficile, ne vous découragez pas, il existe toujours une solution

Pour agir

Si une personne abuse de vous, il est important de la dénoncer, de porter plainte. Lorsque vous parlerez à un policier de la Sûreté du Québec, il vous fournira toute l’information nécessaire à votre compréhension du processus judiciaire, il vous rassurera.

Pour en savoir davantage, consultez notre dossier sur la dénonciation.

Pour communiquer avec la Sûreté du Québec, utilisez notre outil de localisation géographique.

Image pour section pornographie juvénile
Orientez votre excursion
Dernière modification : 2008-10-22

Logo du gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2016

La Sûreté du Québec, corps de police national, agit sous l'autorité du ministre de la Sécurité publique et a compétence pour prévenir et réprimer les infractions aux lois sur l'ensemble du territoire du Québec.

Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Envoyer ce lien à un ami Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Accueil national Accueil national Vidéos Vidéos Album photos Album photos Toute la galerie multimédia Visitez notre galerie multimédia Toute la galerie multimédia