Vous êtes ici :  Accueil  >  Conseils de sécurité  >  Parents et enseignants  >  La Sûreté vous conseille  >

Agressions sexuelles

Définition
Important à savoir
Violence sexuelle sans contact
Violence sexuelle avec contact
Exploitation sexuelle
Signaler un cas d’abus sexuel
Les agressions sexuelles
Qu’est-ce que la pédophilie
Victime qui devient agresseur
Témoignages
Sites Web à consulter

Quand peut-on dire qu’il y a violence sexuelle ou exploitation sexuelle?

Quand un enfant ou un adolescent est abusé à des fins sexuelles. Cela comprend la participation à la production de matériel pornographique et la prostitution.

Pour en savoir davantage, consultez le Code criminel

Important à savoir

  • Un enfant de tout âge peut être victime
  • Le consentement à une activité sexuelle doit être donné librement
  • Dans les cas de personne en situation d’autorité, de confiance ou si la victime est en état d’ébriété, le consentement sera présumé invalide
  • Une activité sexuelle comprend tous les types de contacts sexuels, des attouchements aux rapports complets
  • Toute activité sexuelle sans consentement est un crime
  • Qu’il y ait consentement ou non, l’exploitation sexuelle d’un enfant est considérée comme un abus de confiance
  • Pour considérer qu’un crime a été commis, il peut n’y avoir eu qu’un seul geste commis

Violence sexuelle sans contact

Même lorsqu’il n’y a pas d’agression physique, plusieurs comportements qu’un adulte peut avoir avec un enfant sont jugés inacceptables.
En voici quelques exemples :

  • Exposer ses parties intimes devant un enfant
  • Avoir une fixation sur une partie du corps de l’enfant
  • Leurrer un enfant (appâter l’enfant, communiquer avec lui sous de fausses représentations)
  • Faire des commentaires de nature sexuelle à un enfant
  • Faire du voyeurisme (épier l’enfant à son insu)
  • Correspondre par Internet avec un enfant en tenant des propos à caractères sexuels
  • Faire des appels téléphoniques à caractère sexuel à un enfant

Violence sexuelle avec contact

Elle comprend les deux comportements suivants :

  • Pénétrer ou se faire pénétrer les parties intimes à l’aide d’un doigt, d’un objet ou du pénis
  • Faire participer un enfant à des attouchements sexuels

Exploitation sexuelle

Elle fait référence à la prostitution juvénile ou à la participation d’enfants à des gestes ou à des performances pornographiques à des fins commerciales ou personnelles.
L’exploitation sexuelle prend de plus en plus d’ampleur depuis quelques années en raison des échanges de matériel par Internet.

Malheureusement, de nombreux gestes de violence ou d’exploitation sexuelle ne sont pas rapportés à la police. Les victimes d’abus sexuel ont souvent peur de ce qui pourrait arriver. Dans certains cas, la victime a une relation de confiance avec son agresseur. Il est important de pouvoir reconnaître les signes et d’encourager les jeunes victimes à dénoncer leur situation.

Signaler un cas d’abus sexuels

Il n’est pas nécessaire d’avoir de preuves pour signaler une situation à la police. Pour ne pas influencer l’enfant dans sa description de la situation d’abus, il est recommandé de ne pas questionner l’enfant à ce sujet, mais plutôt de laisser cette tâche à des professionnels formés pour ce genre d’entrevue.

Les agressions sexuelles

Au Canada, les infractions sexuelles représentent environ 1 % de l’ensemble des crimes signalés à la police. La majorité (66%) de ces crimes sont commis sur des mineurs. Chez les enfants prépubères (moins de 13 ans), le ratio de victimes est de deux filles pour un garçon. Le ratio de victimes de sexe féminin augmente à partir de l’adolescence. Il n’existe aucun profil-type de ces abuseurs d’enfants, mais la presque totalité (95%) de ceux-ci sont de sexe masculin et font partie de l’entourage familial ou social de l’enfant. Les agresseurs extrafamiliaux ont tendance à faire plus souvent des victimes de sexe masculin.

Quant aux victimes adultes, elles représentent le tiers de l’ensemble des victimes d’agressions sexuelles. Les femmes âgées entre 18 et 24 ans représentent le groupe le plus touché. Les agresseurs sexuels d’adultes sont essentiellement des hommes âgés au début de la trentaine. La plupart du temps, il s’agit d’un ami, d’une connaissance, ou d’un (ex) conjoint. Pour en savoir davantage, consulter le site de l’Institut nationale de santé publique : http://www.inspq.qc.ca/agressionsexuelle/victimes

Qu’est-ce que la pédophilie?

Selon l’American Psychiatric Association (1994), deux principaux critères diagnostiques permettent de décrire ce qu’est la pédophilie : 1) La présence de fantaisies imaginatives sexuellement excitantes, d’impulsions sexuelles, ou de comportements, survenant de façon répétée et intense, pendant une période d’au moins 6 mois, impliquant une activité sexuelle avec un enfant ou des enfants prépubères; 2) Le sujet doit être âgé d’au moins 16 ans et avoir au moins 5 ans de plus que l’enfant. Certains pédophiles ont des intérêts sexuels uniquement pour les filles ou pour les garçons, d’autres pour les deux sexes. Lorsque la victime est mineure mais qu’elle est pubère (c’est-à-dire que les caractéristiques sexuelles sont fonctionnelles), on parle habituellement d’hébéphilie, soit une attirance sexuelle envers les jeunes adolescents ou adolescentes.

La victime qui devient l’agresseur, un mythe ou une réalité?

La violence sexuelle commise envers un enfant constitue une violation grave de ses droits fondamentaux et il est certain que celui-ci pourra en ressentir des effets négatifs toute sa vie.

Plusieurs études révèlent que la délinquance sexuelle chez l’adulte résulte souvent d’une victimisation sexuelle pendant l’enfance. À l’inverse, certains chercheurs croient que plusieurs agresseurs prétendent avoir été abusés pour se déresponsabiliser de leurs actes.

Il est vrai que la majorité des études sur la victimisation sexuelle a été réalisée auprès d’individus judiciarisés. Il est donc difficile d’en tirer des conclusions valables.

Toutefois, une chose est sûre : il faut aider les enfants victimes à se libérer de leurs souffrances et à verbaliser leurs émotions. Il faut encourager l’enfant à dénoncer la situation dans laquelle il se trouve et le soutenir ensuite, en lui offrant le soutien psychologique dont il a besoin. Un adulte qui a été abusé alors qu’il était enfant vit certainement plus de difficultés s’il n’a pas reçu l’aide et le support nécessaires au moment opportun.

Témoignages

L’expérience de Nathalie Simard

Sites Web à consulter

Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
http://www.calacsca.qc.ca/

Cyberaide
http://www.cyberaide.ca

Ministère de la Justice du Québec
Orientations gouvernementales en matière d'agression sexuelle
http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/publications/rapports/orient-plan.htm

Ministère de la Santé et des Services sociaux
Site Internet visant à informer les jeunes sur toutes les formes d’agressions sexuelles
http://www.agressionsexuelle.com

Ministère de la Sécurité publique du Québec
Pour tout comprendre au sujet du registre national des délinquants sexuels (RNDS)
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/police/phenomenes-criminels/delinquants-sexuels/registre-national-des-delinquants-sexuels/qu-est-ce-que-le-rnds.html

Ministère de la Justice du Canada
Fiche d'information sur la violence ou l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/police/prevention/information_jeunes/sex_abu.pdf

Image pour section pornographie juvénile
Orientez votre excursion
Dernière modification : 2015-02-24

Logo du gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2016

La Sûreté du Québec, corps de police national, agit sous l'autorité du ministre de la Sécurité publique et a compétence pour prévenir et réprimer les infractions aux lois sur l'ensemble du territoire du Québec.

Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Envoyer ce lien à un ami Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Accueil national Accueil national Vidéos Vidéos Album photos Album photos Toute la galerie multimédia Visitez notre galerie multimédia Toute la galerie multimédia