Vous êtes ici :  Accueil  >  Conseils de sécurité  >  Prévenir la criminalité  >  

Les 10 arnaques les plus courantes


  1. La fraude par cartes de paiement

    La fraude par cartes de paiement se produit lorsque quelqu’un obtient, sans votre consentement, vos carte de crédit ou de débit dans le but d’en faire une copie ou de les utiliser pour obtenir frauduleusement un bien, un service ou de l’argent.

    Conseil : Le meilleur moyen de prévenir la fraude par cartes de paiement est d’être vigilant et d’aviser les autorités concernées dès que vous vous apercevez que vous avez perdu vos cartes.


  2. L’hameçonnage (phising)

    L’hameçonnage est un envoi massif de courriels qui utilisent l’identité d’une institution financière dans le but de recueillir vos renseignements personnels et bancaires pour ensuite les utiliser afin de détourner des fonds.

    Conseil : Les institutions financières n’envoient jamais de courriel pour faire la mise à jour de vos renseignements personnels. Si vous en recevez un, ne cliquez pas sur le lien contenu dans le courriel et contactez votre institution financière.


  3. Le vol d'identité

    Le vol d’identité, ou usurpation d’identité, est l’utilisation non autorisée de vos renseignements personnels, habituellement à des fins criminelles, en vue de commettre une fraude ou un autre type de crime.

    Conseil : Soyez vigilant et protégez vos renseignements personnels.


  4. La vente itinérante

    Voici un exemple de vente itinérante : Un « supposé » ouvrier envoyé par la ville se présente chez vous pour ramoner votre cheminée. Les coûts étant peu élevés, vous acceptez. L’ouvrier vous dit qu’il reviendra dans une semaine, mais que vous devez le payer maintenant. Finalement, vous ne le revoyez jamais.

    Conseil : Évitez de payer maintenant pour des travaux qui s’effectueront quelques jours ou quelques semaines plus tard. Dites-lui que vous le paierai quand les travaux seront terminés. Prenez son nom en note ainsi que le nom de la compagnie pour laquelle il dit travailler et, avant son retour, contactez l’Ordre des professionnels du Québec pour savoir s’il est bien la personne qu’il prétend être.

    * Soyez vigilant! Bien des gens acceptent les services, par exemple du ramoneur, mais n’ont pas de cheminée!


  5. La fraude nigériane

    La fraude nigériane est une sollicitation par courriel promettant une importante somme d’argent en échange d’une aide financière.

    Conseil : Protégez votre ordinateur et dites-vous que si l'offre semble trop belle pour être vraie, c’est que c’est probablement le cas.


  6. La fraude par chèque : paiement en trop

    Voici un exemple : Vous vendez votre vieille voiture pour 1000 $, mais l’acheteur vous envoie un chèque de 2000 $. Ce dernier vous dit d’encaisser le chèque et de lui retourner la différence. Toutefois, le chèque n’était pas légitime. Vous avez donc déboursé 1000 $, mais n’avez reçu aucun montant pour votre voiture.

    Conseil : Avant d’utiliser les provisions du chèque, assurez-vous que tous les délais de compensation sont écoulés. Si vous n’avez aucune nouvelle de votre institution financière à ce sujet et que le montant du chèque figure toujours à votre compte après ces délais, vous saurez que le chèque est légitime.

  7. Le prêt privé

    Exemple : Une personne de votre entourage vous propose de financer son projet (achat d’une voiture, d’une maison, travaux de rénovations, etc.) à un taux d’intérêt plus élevé que celui dont vous bénéficiez pour la liquidité convoitée. On vous offre de payer l’intérêt « sous la table », à l’abri du fisc. Mais, soyez prudent. Le fraudeur va vous payer les premiers mois d’intérêt et cessera par la suite. Lorsque vous tenterez de récupérer le capital, ce dernier n’existera plus.

    Méfiez-vous aussi du taux d’intérêt offert. Un taux de 5 % mensuel = 60 % annuel.

    Conseils :
    • Avant de prêter de l’argent à un tiers (famille, amis ou autres), assurez-vous de prendre un droit, une garantie sur le bien et, dans le cas d’un immeuble, consultez un conseiller juridique ou un notaire, ou le Registre des droits personnels réels et mobiliers (RDPRM), pour un véhicule
    • Déterminez les délais de remboursement du prêt et vérifiez les raisons pour lesquelles la personne ne consulte pas une institution financière. - Déclarez au fisc les revenus engendrés par l’intérêt.
    • Dans le doute, faites des vérifications auprès d’avocats, de comptables agréés, d’autres ordres professionnels ou consultez l’Autorités des marchés financiers.

  8. Les planificateurs financiers

    La plupart des planificateurs financiers sont honnêtes, mais il arrive tout de même des exceptions, surtout dans la période de cotisation au REER. Des gens se disent planificateurs financiers et empochent vos investissements.

    Conseil : Évitez de faire des chèques personnels. Faites-les plutôt au nom de l’entreprise. Pour consulter le registre des entreprises et des individus autorisés à exercer, visitez le site de l’Autorité des marchés financiers.


  9. La fausse représentation pour annonces publicitaires (pour les commerçants)

    Un commerçant se fait offrir de passer une annonce publicitaire à peu de frais. La seule condition : payer maintenant! La publicité promise ne voit jamais le jour.

    Conseil : Si vous désirez faire paraître une annonce publicitaire, renseignez-vous auprès de votre journal local ou auprès d’entreprises qui ont pignon sur rue.


  10. Les comptes clients (pour les commerçants)

    Un exemple : un de vos clients demande que l’on mette ses achats sur son compte client et dit qu’il paiera à l’échéance (la plupart du temps, le délai de paiement est de 30 jours). Malheureusement pour vous, vous ne verrez jamais la couleur de cet argent puisque votre client avait une fausse identité ou le numéro de compte qu’il vous a fourni est inexistant.

    Conseil : Validez l’existence du compte de votre client auprès de l’institution financière concernée et demandez-lui une autorisation pour faire des vérifications sur ses antécédents de paiement.
Image pour vérification casier judiciaire Image pour section pornographie juvénile
Comportement suspect relié à la radicalisation
Dernière modification : 2015-01-13

Logo du gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2016

La Sûreté du Québec, corps de police national, agit sous l'autorité du ministre de la Sécurité publique et a compétence pour prévenir et réprimer les infractions aux lois sur l'ensemble du territoire du Québec.

Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Envoyer ce lien à un ami Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Accueil national Accueil national Vidéos Vidéos Album photos Album photos Toute la galerie multimédia Visitez notre galerie multimédia Toute la galerie multimédia