Prévention

FRAUDE

La fraude est un acte criminel par lequel une personne, par supercherie, mensonge ou autre moyen, soutire à une autre personne des biens, des services ou de l’argent. Faites preuve de vigilance, restez à l’affût !

 

Signaler une fraude

Vous êtes victime d’une fraude?

  • Communiquez avec la Sûreté du Québec au 310-4141 ou *4141
    Pour toute urgence : 911

La Sûreté du Québec vous rappelle l’importance de signaler toute fraude au Centre antifraude du Canada.

Vol et Fraude d’identité

Un vol d’identité survient lorsqu’un fraudeur obtient les renseignements personnels d’une victime (incluant ses informations bancaires) à son insu, ou en ayant recours à une supercherie (subterfuge, mensonge, tromperie) auprès d’elle.

L’usage de ces renseignements à des fins criminelles par le fraudeur consiste en une fraude d’identité. Usurper l’identité d’une victime permet au fraudeur d’accéder à ses comptes bancaires, d’obtenir des services ou produits financiers en son nom, de réaliser des transactions financières ou hypothécaires, de toucher à des prestations gouvernementales, d’obtenir des services médicaux, de procéder à des achats à son insu, etc.

 

Outils

Comment se protéger?

  • Ne donnez jamais vos renseignements personnels ou vos informations bancaires lors d’un contact non sollicité (peu importe le moyen : par courriel, texto, compte de médias sociaux ou par téléphone) :
    • Vérifiez la validité de toute demande qui vous est adressée en vous référant à une source sûre.
  • Vérifiez les paramètres de sécurité et de confidentialité de tous vos comptes, appareils et connexion :
  • Consultez régulièrement vos relevés de comptes bancaires et de cartes de crédit :
    • Contestez immédiatement tout achat qui vous est inconnu.
    • Annulez les cartes de crédit que vous n’utilisez pas.
    • Gardez toujours un œil sur vos cartes de paiement lors de vos transactions. Protégez votre mot de passe lors de sa composition afin d’éviter qu’il ne soit capté par un fraudeur.
  • Consultez régulièrement votre dossier de crédit auprès de TransUnion ou d’Equifax. Assurez-vous qu’il ne comporte aucune erreur.
  • Consultez également vos informations fiscales, afin de détecter toute anomalie auprès des agences gouvernementales provinciales et fédérales.

Hameçonnage (phishing)

Il s’agit d’un stratagème frauduleux pour obtenir des renseignements personnels (p. ex. date de naissance, numéro de carte de crédit, mots de passe, numéro d’assurance sociale) ou de l’argent. Le fraudeur fait croire à une victime que la communication provient d’une entité légitime (p. ex. institution financière, organisme gouvernemental, entreprise) ou d’un membre de son entourage (p. ex. petit enfant, cousin, ami).

Le fraudeur peut entrer en contact avec une victime par téléphone, par l’envoi d’un faux courriel ou de message texte avec un hyperlien. Cet hyperlien renvoie la victime vers un site Web factice qui semble familier pour lui soutirer des renseignements personnels. L’hameçonnage peut ainsi mener à une fraude d’identité (voir section vol et fraude d’identité).

Le fraudeur peut créer un sentiment de panique ou d’urgence auprès d’une victime. Il peut avoir recours à des menaces (p. ex. amende, poursuite, déportation, mandat d’arrestation) proférées d’un ton agressif ou à de fortes pressions afin de l’effrayer et d’exiger ses renseignements personnels ou un paiement immédiat.

 

Outils

Comment se protéger?

  • Soyez vigilant, ne donnez vos renseignements personnels que lorsque cela est absolument nécessaire et à condition de connaître la personne ou l’organisation qui vous les demande et d’avoir pris vous-mêmes contact avec elle.
  • Sachez qu’un organisme fiable ne demande jamais de renseignements personnels par courriel ou texto.
  • N’ouvrez que les courriels ou messages provenant d’un destinataire en qui vous avez confiance et téléchargez seulement les fichiers Internet qui proviennent d’une source sûre.
  • Ignorez les courriels et messages textes de personnes inconnues.
  • Supprimez les messages suspects; ceux-ci peuvent contenir des virus.
  • Supprimez vos pourriels; n’ouvrez pas les pièces jointes et ne cliquez pas sur les hyperliens.
  • Mettez à jour l’antivirus de tous vos appareils.
  • Ne supposez jamais que le numéro de téléphone sur votre afficheur est exact en tout temps. Les fraudeurs utilisent des logiciels ou des applications pour vous tromper leurs victimes. Le numéro de l’appel peut également être masqué.
  • N’utilisez jamais le numéro de téléphone ou l’adresse courriel fournis dans un message suspect; faites une recherche en ligne pour identifier ces renseignements sur les sites Web officiels.
  • Assurez-vous de la présence du petit cadenas dans la barre d’adresse lors de vos navigations en ligne; celui-ci assure que la connexion au site Web est sécurisée.
  • Vérifiez que l’adresse du site Internet débute par « https:// »; que cette adresse est bien celle que vous avez l’habitude d’utiliser (p. ex. sq.gouv.qc.ca par rapport à www.sq1.gouv.qc.ca).

Fraudes liées aux achats en ligne

Le fraudeur crée de faux sites ou affiche sur un site légitime des faux produits (qui ne vous seront jamais livrés) ou des services (non rendus). Le faux vendeur peut vous attirer en affichant un produit en forte demande (p. ex. console de jeu vidéo en rupture de stock) ou à très bas prix. Le fraudeur peut aussi vous demander de transférer un montant d’argent pour soi-disant « réserver » le produit ou pour payer les frais de livraison.

Comment se protéger?

  • Ne réalisez aucune transaction à partir de réseaux sans fil (Wi-Fi) publics;
  • Recherchez des sites de détaillants connus et fiables, disposant de sites Web sécurisés (débutant par « https:// »). Assurez-vous de la présence d’un cadenas en position fermée ou d’une clé en bordure de la barre d’adresse de votre navigateur.
  • Privilégiez le téléchargement d’une application mobile d’un détaillant à partir de son site Web (sécurisé).
  • Maintenez à jour les programmes antivirus sur vos appareils.
  • Ne donnez jamais de renseignements personnels lors d’un achat en ligne (p. ex. votre numéro d’assurance sociale ou votre date de naissance).

Pour les achats sur des sites de ventes et d’échanges de biens :

  • Renseignez-vous sur le vendeur avant de procéder à une transaction.
  • Validez l’image de l’article avec des moteurs de recherche, tels que Google images.
  • Privilégiez une rencontre en personne avec le vendeur afin de l’identifier et de constater la disponibilité de l’achat. Choisissez un lieu public, sécuritaire et privilégiez d’être accompagné.

Arnaque amoureuse

Le fraudeur entre en contact avec sa victime par l’entremise des médias sociaux ou de sites de rencontres. Il établit un lien de confiance avec elle et lui dévoile de prétendus sentiments amoureux. Une fois la relation virtuelle établie, il prétexte des problèmes financiers afin d’inciter la victime à lui envoyer de l’argent.

 

Outils

Comment se protéger?

  • Faites preuve de prudence et de scepticisme lorsque vous naviguez sur des sites de rencontre ou sur les réseaux sociaux.
  • N’acceptez pas les demandes d’amitié de personnes que vous ne connaissez pas.
  • N’envoyez jamais d’argent à une personne que vous ne connaissez que virtuellement. Refusez toute transaction pour une tierce personne.
  • Valider l’image de votre partenaire virtuel avec des moteurs de recherche, tels que Google images.
  • Ne divulguez jamais vos informations bancaires.
  • Évitez de partager des photos ou vidéos explicites.
  • Conservez les identités frauduleuses pour les signaler, le cas échéant. Dans le doute, parlez-en à une personne de confiance.

Arnaque bancaire

Le fraudeur convainc une victime de lui « prêter son compte bancaire » pour effectuer une ou des transactions en échange d’une compensation financière. Le fraudeur peut initier un contact avec la victime en personne, par téléphone ou sur les médias sociaux afin d’obtenir frauduleusement les renseignements personnels (p. ex. numéro de carte bancaire, mots de passe, NIP) ou les cartes de guichet. Les fraudeurs miroitent souvent la possibilité de gagner un montant d’argent très facilement et sans risque ou créent un sentiment d’urgence dans leurs demandes de renseignements personnels.

 

Outils

Comment se protéger?

  • Ne prêtez jamais votre compte bancaire contre un montant d’argent.
  • Ne prêtez jamais votre carte de guichet.
  • Vérifiez vos relevés de compte bancaire et de carte de crédit afin d’identifier toute irrégularité.
  • Ne divulguez jamais vos informations bancaires (NIP).

Cybercriminalité

Un cybercrime est un crime dont la cible est l’ordinateur, c’est-à-dire que c’est l’ordinateur qui est « endommagé » à la suite du crime, par exemple par la destruction de données ou le vol d’information. L’ordinateur est également l’instrument d’un cybercrime, c’est-à-dire que l’ordinateur sert à commettre le crime. La Sûreté du Québec a donc mis en place plusieurs équipes spécialisées afin de contrer les crimes technologiques. Certains membres sont spécialisés en cybersurveillance, d’autres en perquisition informatique, etc. Les principaux cybercrimes pouvant faire l’objet d’une enquête de la Sûreté du Québec sont la fraude, l’extorsion, l’hameçonnage, le vol d’identité et la pornographie juvénile.

La Sûreté du Québec travaille de concert avec plusieurs partenaires (publics et privés) dans le domaine de la cybercriminalité tant au Québec, qu’au Canada ou à l’international. Parmi ses nombreux partenaires, on retrouve Interpol, Francopol et le FBI. La Sûreté du Québec collabore également avec le milieu universitaire et contribue à faire évoluer la recherche dans plusieurs domaines reliés à la cybercriminalité.

 

Si vous êtes victime d’un cybercrime, portez plainte à la Sûreté du Québec ou à votre service de police municipal.

 

Vous devrez fournir les renseignements suivants :

  • le pseudonyme (nickname) du suspect
  • une copie de la discussion ou du courriel
  • l’adresse courriel du suspect
  • le forum de discussion, le réseau de clavardage ou le réseau social utilisé
  • l’adresse du blogue ou du site Web
  • la photo, le texte ou la vidéo qui ont été distribués
  • tout autre renseignement pertinent.

Programme Aîné-Avisé

Aîné-Avisé vise la sensibilisation des aînés aux diverses situations de maltraitance, de fraude et d’intimidation, par la diffusion de séances d’information riches en renseignements et adaptées aux besoins de cette clientèle. Ces séances ont pour objectif de favoriser la discussion et de susciter la réflexion à travers la présentation de vidéos portant sur des notions clés liées à la maltraitance, aux fraudes et à l’intimidation envers les aînés. La particularité des ateliers réside dans leur formule unique d’animation, qui combine le savoir d’un professionnel et l’expérience d’un aîné bénévole.

Pour en connaitre davantage sur Aîné-Avisé et ses séances d’information, cliquez sur le lien suivant qui vous mènera au site Internet du programme Aîné-Avisé.

Pour organiser une rencontre avec un policier, communiquez avec la Sûreté du Québec ou votre service de police municipal. Pour trouver les coordonnées du poste de la Sûreté du Québec le plus près de chez vous, utilisez notre carte interactive.

Les policiers qui œuvrent dans votre communauté sont là pour vous protéger. Si vous avez besoin d’aide, ils établiront avec vous une stratégie d’intervention qui répondra à vos besoins.

Exploitation sexuelle des enfants sur Internet

La Sûreté du Québec encourage la population à agir et à signaler l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet. L’information transmise est analysée par des équipes spécialisées et les enquêtes qui en découlent conduisent à de nombreuses perquisitions ainsi qu’à des arrestations qui permettent de lutter contre cette forme particulièrement choquante de criminalité.

Au Canada, il est illégal de produire, posséder, distribuer ou consulter des images, des écrits, des vidéos ou des enregistrements sonores à caractère sexuel, montrant des enfants âgés de moins de 18 ans.

 

Sextage chez les jeunes

Le sextage est une forme d’exploitation qui se définit comme le fait, pour un mineur de créer, distribuer ou rendre accessible à d’autres jeunes, par l’entremise d’Internet ou d’appareils électroniques, des photos ou vidéos à caractère sexuel où l’on voit des parties intimes. En plus d’être illégal, le fait d’envoyer des images à caractère sexuel peut entraîner d’importantes conséquences chez les personnes impliquées.

Conseils

Pour les jeunes

  • Réfléchis bien avant de publier. Une information, une photo ou une vidéo envoyée en privé peuvent devenir publiques et tu n’auras plus aucun contrôle sur ce qui a été transféré.
  • Sache que tu as le droit de dire « non » à une demande qui te rend mal à l’aise et que personne n’a le droit d’exercer une pression à ton égard. Tu peux fermer l’écran de l’appareil, cesser la discussion et bloquer la personne.
  • Si un ami ou toi vivez une situation difficile, il est important de ne pas rester seul et d’en parler avec un adulte de confiance (ex. : un parent, un enseignant, un policier).

 

Pour les parents

  • Intéressez-vous à ce que vos enfants font en ligne : à qui parlent-ils, quels sites fréquentent-ils, à quels jeux jouent-ils, etc.
  • Apprenez à connaitre les médias sociaux, les applications et les jeux que vos enfants utilisent.
  • Informez-vous sur les classements d’âge des jeux et des applications.
  • Fixez des règles claires avec vos enfants concernant l’utilisation de l’ordinateur.
  • Discutez de ce qu’ils doivent faire en cas de situations qui les mettent mal à l’aise.
  • Sensibilisez-les au type d’informations qu’ils partagent sur Internet.
  • Déconstruisez avec eux les fausses croyances qui circulent sur Internet.

Mission : parents informés

Guide ayant pour objectif d’informer les parents des risques liés à l’utilisation des technologies en ligne et des dangers associés à l’utilisation d’Internet. Ce guide fournit également des conseils sur les mesures de sécurité et de prévention à privilégier afin que les parents puissent jouer un rôle positif auprès de leur enfant.

Version française
Version anglaise

Violence conjugale

Pour les victimes de violence conjugale et leurs enfants, la fonction de géolocalisation peut être utilisée comme un outil de contrôle et peut représenter un danger pour leur sécurité. L’affiche (disponible en français et en anglais) vise à sensibiliser les victimes de violence conjugale face à ce danger et leur fournir quelques conseils pour assurer davantage leur sécurité.

Protégez votre vie privée et communiquez en toute sécurité
Protect your privacy and communicate in complete safety